Coronavirus : « pas d’affolement mais de la prudence et de la rigueur »

Coronavirus : « pas d’affolement mais de la prudence et de la rigueur »

Face à l’épidémie du COVID-19, le maire Marc Vuillemot appelle les seynois.e.s à la prudence et à la rigueur mais aussi et surtout, à ne pas céder à l’affolement

« La Seyne-sur-Mer est pour l’instant épargnée par le coronavirus, mais demain sera peut-être un autre jour. On a le devoir de ne pas écarter cette hypothèse. Anticipons donc, autant que faire se peut, pour éviter une éventuelle propagation, sans céder à quelque panique qui n’a, nous l’affirment les spécialistes, pas lieu d’être. Pour peu que nous respections un minimum de règles…

L’Agence régionale de la santé (ARS) de la région Provence transmet aux communes en temps réel toutes les recommandations nécessaires. Nos fonctionnaires les mettent en œuvre. La plupart du temps, nos services communaux, dont je salue l’implication et le savoir-faire, ont anticipé. À titre d’exemple, même s’il est chaque jour plus difficile de se procurer du gel hydroalcoolique pour l’hygiène des mains, en trois jours, ils sont parvenus à fournir les lieux accueillant du public, à commencer par les écoles, en produits nécessaires. Une cellule de veille est en place à la mairie. Merci à eux.

Dans la perspective d’une prise en charge d’éventuels malades, j’avais, le 25 février dernier, saisi le directeur de l’ARS provençale par un courrier. Les réponses sont rassurantes : le Centre hospitalier intercommunal de Toulon – La Seyne (CHITS) est opérationnel pour faire face.

Et, bien qu’enclin, comme tout Méditerranéen, à serrer des mains et faire des bises, je m’astreins à respecter les conseils de prudence. Et j’invite chacun de mes concitoyens à faire de même. On pourra se rattraper lorsque l’épidémie sera derrière nous !…

J’ai trouvé intéressante cette petite vidéo mise en ligne sur le site Internet du quotidien Le Figaro, proposant une « recette » pour fabriquer soi-même un gel hydroalcoolique si, d’aventure, nos pharmaciens seynois venaient à se trouver en rupture de stock. On y accède en cliquant sur ce lien. Et, si besoin d’en savoir plus, on peut utilement se rendre sur le site de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a publié un mode d’emploi bien complet.

Pas d’inquiétude particulière, donc, chers Seynois.e.s, mais prévention. Si chacun de nous s’y astreint, on y arrivera. »

Marc Vuillemot