Confinement : stop aux violences conjugales

Confinement : stop aux violences conjugales

17 pour Police secours, 39 19 pour les violences faites aux femmes et deux numéros  pour le centre d’information sur les droits des femmes et des familles, ainsi que l’association d’aide aux victimes sont joignables.

Le constat émane des services de l’Etat : pour la première semaine de confinement, on enregistre une augmentation des violences conjugales de 32% en zone gendarmerie et de 36% dans la zone de la préfecture de police de Paris. A La Seyne, les chiffres sont comparables et le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) Var le rappelle : « Nous apportons une attention particulière aux situations de violences faites aux femmes et de violences intra-familiales, surtout en cette période de confinement pouvant fortement accroître les tensions et les violences« .

Aussi, malgré la situation de confinement, le CIDFF assure la continuité de ses services : « L’équipe est en télétravail et continue d’assurer de l’information juridique en matière de droit de la famille et droit du travail par exemple, par téléphone, visioconférence ou mail. Nous sommes donc pleinement disponible pour les seynoises et seynois, ils peuvent nous contacter au numéro unique : 04 94 65 82 84« 

De même, l’association d’aide aux victimes du Var (AAVIV) est en télétravail complet depuis le 17 mars. Toute l’activité est maintenue en lien avec le parquet de Toulon pour les situations d’urgence en matière de violences conjugales ou intra-familiales. Les prises en charge juridiques et psychologiques sont assurées par téléphone au 06 83 12 88 63 pour tout renseignement ou prise de rendez-vous ou à contact@aaviv.fr.